fbpx

Comment créer sa société VTC

Comment créer sa société VTC

La popularisation du métier de VTC grâce aux Ubers et autres applications a révolutionné le domaine du transport privé partout dans le monde. En plus d’être pratique pour la majorité des Français, la réservation d’un Véhicule de Tourisme avec Chauffeur est maintenant dans les habitudes de tous. Cela fait que ce travail est en constante demande et est devenu une source intéressante de revenu grâce à sa flexibilité et la facilité de son exercice.

Un statut juridique est nécessaire pour tout chauffeur VTC afin de mettre en place une structure de facturation légale. Il est ainsi obligatoire de créer une société VTC pour donner un cadre juridique à votre activité VTC. Comment crée-t-on alors sa société VTC ?

Première étape: Prévoir

En assumant que vous répondez aux critères éligibles pour devenir chauffeur de VTC, c’est-à-dire vous avez le permis, fait une formation VTC, en possession d’une carte VTC ou une validation de capacité professionnelle. La première étape à faire c’est de planifier.

Le business plan est important pour tous les entrepreneurs quelle que soit la taille de la société. Un business plan simple permet de déterminer rapidement le nombre d’heures de travail prévu, le calendrier à suivre durant la semaine, le total des courses à faire. Il faut aussi analyser le contexte où le chauffeur va travailler, déterminant ainsi les zones visées, la demande ainsi que la concurrence. Il est aussi bien d’examiner le véhicule utilisé, les éventuelles dépenses qui doivent être prises en compte pour enfin situer approximativement les bénéfices bruts et nets auxquels on devrait s’attendre.

Un chauffeur VTC qui s’embarque précipitamment dans la voiture peut se retrouver en situation de faillite. Il est vrai que l’aspect prévisionnel rend ce plan de travail flou. Si vous avez des réticences à prévoir vos rentrées d’argent sur une durée de trois ans et que vous ne vous sentez pas capable d’estimer correctement la rentabilité du projet, il vous est toujours possible de faire appel à un expert-comptable pour avoir une vision plus claire des choses. 

Statut de la société, Régime fiscal et social

Le chauffeur VTC va devoir choisir le statut pour l’entreprise, ainsi que le régime d’imposition. EURL/SARL, SASU/SAS, entreprise individuelle ou auto entreprise sont différentes structures avec différents points positifs et négatifs qui doivent être pris en considération. Les EURL/SARL, SASU/SAS est bien plus adapté aux investissements et fonds de roulement fréquents. Les auto entreprises nécessitent quant à elles des garanties financières.  Il est courant de voir la SASU comme statut pour chauffeur VTC.

L’immatriculation juridique de l’entreprise est bien évidemment une étape classique dans la création d’une société mais les entreprises qui traitent dans le transport VTC doivent en plus être enregistrées dans le registre des chauffeurs VTC auprès de la DREAL. La carte VTC ou validation de capacité professionnelle est requise.

L’immatriculation se fait auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat de la région où vous allez vous implémenter, car vous êtes considéré comme artisan si vous ne comptez pas employer plus de 9 personnes. Le SPI ou Stage de Préparation à l’Installation est requis sauf si vous en êtes dispensé.

Si au contraire, votre société emploiera plus que 9 personnes vous devrez immatriculer la société à la Chambre de Commerce et d’Industrie. Si vous êtes intéressé par ce métier et que vous voulez exercer, n’hésitez pas à passer chez nous pour entamer les étapes pour devenir chauffeur VTC et commencer votre formation VTC sur Paris.

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires :

Déroulement de notre formation VTC :

Vous voulez devenir chauffeur VTC dans les plus brefs délais et vous hésitez encore quelle formation choisir ? le déroulement des formations vous est encore ambigüe ?