fbpx

Devenir chauffeur VTC sans formation : est-il possible ?

devenir chauffeur vtc sans formation

Le développement du métier du chauffeur VTC en France ces dernières années, ne peut naturellement pas passer inaperçu. 

Ceci ne peut présenter qu’une offre intéressante pour plusieurs chercheurs d’emploi voulant embrasser une carrière dans un nouveau domaine très demandé sur le marché de travail. 

Tout de même, ces derniers se trouvent finalement face à une liste de questions sans réponses. Est-il donc possible de devenir chauffeur VTC sans formation ? Est-elle finalement la meilleure alternative ? On vous explique tout ce que vous devez savoir à propos de ce métier. 

La mission du chauffeur VTC : tout ce qu’il faut savoir : 

Le chauffeur VTC transporte ses clients, à la manière d’un taxi, à l’occasion de leurs déplacements personnels ou professionnels. 

Cependant, on tend à confondre entre un chauffeur VTC et un conducteur de taxi

Contrairement à ce que l’on pense, un chauffeur VTC ne peut prendre en charge des passagers qu’après réservation (la prise en charge sur la voie publique est réservée aux taxis) et l’exercice de son métier est strictement encadré par la loi. 

En matière de salaire VTC, il faut tout d’abord comprendre que ce dernier, va varier en fonction de plusieurs facteurs commençant par le facteur temporel, c’est-à-dire que la rémunération évolue en fonction de l’évolution du marché suivant l’offre et la demande. Combien d’argent génère un conducteur VTC ? Et combien arrive-t-il à percevoir dans sa poche ? 

Un chauffeur VTC reçoit en moyenne 1 800/2 000 € en tant que salarié et jusqu’à 3 000 € et plus pour un auto-entrepreneur. Mais il faut compter un investissement important au départ pour l’achat ou la location du véhicule et sa mise en conformité.

Devenir chauffeur VTC en candidat libre ? 

La réponse à cette question primordiale est bien affirmative. Oui, c’est tout à fait possible de devenir chauffeur VTC sans formation

C’est tout simplement dû au fait que c’est un domaine qui ne nécessite pas la détention d’un diplôme particulier. Il suffira donc de se présenter en candidat libre à l’examen VTC pour pouvoir obtenir le titre de chauffeur VTC, mais en pratique l’obtention de la carte VTC sans formation est une mission presque impossible. Ce qui explique le nombre croissant des centres de formation proposant d’accompagner les candidats dans cet examen. 

Comment préparer son examen pour devenir chauffeur VTC sans formation ? 

Tout d’abord, notez que la profession de chauffeur VTC est particulièrement encadrée. D’où, le passage de l’examen VTC est une condition nécessaire et suffisante pour devenir chauffeur VTC sans formation. 

En quoi consiste l’examen VTC ? 

L’examen VTC, aux frais allant jusqu’à 200 euros, est une combinaison de deux épreuves ; une épreuve théorique de 4 heures, comprenant des questions à choix multiples et des questions à réponses courtes relatives à la réglementation, la gestion, la sécurité routière, la maîtrise de la langue française et de la langue anglaise. Il faut savoir que la note minimale tolérable est de 10 sur 20.

La deuxième épreuve est un test purement pratique, qui vise à tester les compétences indispensables d’un conducteur. Elle consiste à la réalisation d’une mission de transport VTC, allant de la préparation du parcours, du mode de conduite, du respect du Code de la route et jusqu’à la relation client et la bonne conduite d’un chauffeur VTC. 

Comment passer l’examen VTC sans formation ?

Il faut dire que l’examen pratique vous semblerait assez aisé comme il repose sur des prérequis indispensables d’un conducteur telle votre aisance au volant et votre maîtrise absolue du Code de la route.

 Tout de même, pour devenir chauffeur VTC sans formation, c’est surtout l’examen théorique que vous devez préparer d’une manière bien approfondie. Notez bien que la note minimale tolérable à cette épreuve théorique est de 10 sur 20. 

Cela revient au fait que oui, devenir chauffeur VTC sans formation est possible, mais le niveau de difficulté de l’examen demande de plus en plus de préparation. 

Devenir chauffeur VTC sans formation : mauvaise idée !

Hormis le fait qu’une conduite bien correcte peut constituer un atout quand on envisage  de devenir chauffeur VTC sans formation, il faut bien noter que c’est une profession bien exigeante. 

Avant de prendre le volant, sachez que vous devez bénéficier d’une connaissance bien approfondie en matière théorique. 

Beaucoup pense que devenir un chauffeur VTC est un simple métier. Cette idée est bien erronée. J’explique. Un chauffeur VTC doit être un vrai factotum, c’est-à-dire, un homme à tout faire ; il doit disposer d’une base de connaissances théoriques bien solide en matière de prévention et de secours civiques, de réglementation, de gestion, de sécurité routière et de bien plus.

Dans la majorité des cas, c’est quasiment rare qu’un chauffeur VTC sans formation puisse disposer de toutes ces connaissances théoriques bien indispensables. C’est alors ici qu’intervient le rôle des centres de formation VTC, des centres spécialement destinés à toute personne souhaitant embrasser une carrière de chauffeur VTC. 

Centre de formation VTC : votre meilleure alternative : 

Comme cité antérieurement, une simple connaissance pratique n’est jamais suffisante. Vous devez donc penser à vous former pour les spécificités de l’examen. Vous vous demandez peut-être où pourrez-vous trouver de telles formations visées et approfondies. Et bien ne vous vous posez plus de questions, les centres de formation VTC sont disponibles pour vous accueillir.

Des centres de formation VTC à Paris mettront à votre disposition des sessions de formations quotidiennes, jour et soir assurant un combo parfait entre la théorie et la pratique pour garantir l’obtention de votre carte VTC rapidement. 

Si vous optez pour un statut de chauffeur VTC indépendant, ou même d’ouvrir votre entreprise de transports, les centres de formation VTC vous ouvrent encore plus d’horizons, en vous offrant des formations polyvalentes qui vous permettront d’acquérir les compétences nécessaires pour vous lancer dans l’auto-entreprenariat.

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires :