fbpx

Une reconversion professionnelle à 50 ans, un nouveau départ

Une reconversion professionnelle à 50 ans, un nouveau départ

Il n’y a pas d’âge limite pour réaliser une reconversion professionnelle. Que vous soyez jeune ou senior et quelles que soient les raisons qui vous poussent à cette décision : l’envie de changer de carrière, le besoin d’évoluer dans sa propre entreprise ou même suite à un licenciement, vous pouvez se reconvertir professionnellement à n’importe quel moment de votre vie active. 

De nos jours se reconvertir à 50 ans n’est plus une idée absurde, au contraire c’est un choix de carrière qui peut s’avérer très fructueux. Entamer une reconversion professionnelle à 50 ans pourrait être la meilleure idée de votre vie !

Pourquoi se reconvertir à 50 ans est une bonne idée

Bien qu’on a tendance à considérer les cinquantenaires comme des seniors en fin de carrière, qui attendent la retraite, ce postulat est en train de changer. 

Les quinquagénaires de nos jours n’ont rien à voir avec ceux des générations précédentes. En effet, les progrès de la médecine et le rythme de vie simple et confortable qu’ils ont pu mener font que les quinquas de nos jours sont généralement en pleine santé et sont encore capables travailler et mener des nouveaux projets professionnels. 

En plus, l’évolution du marché de travail et la création de nouveaux métiers grâce notamment aux progrès de la technologie et la digitalisation, font que la reconversion professionnelle devient un choix envisageable à tout moment de la vie active.

Aujourd’hui grâce à une simple formation en ligne, il est possible de changer de métier et d’entreprendre une nouvelle vie, chose qui était complètement inconcevable il y a 30 ans. La bonne nouvelle et que si vous pensez à réaliser une reconversion professionnelle à 50 ans sachez que vous êtes en disposition d’un ensemble d’avantages, qui vous permettra de vous distinguer sur le marché de travail. 

De la maturité et de l’expérience

Même si vous envisagez de se reconvertir professionnellement et de partir sur un nouveau domaine de compétence que vous ne maîtrisez pas, ceci ne signifie pas forcément que vous allez recommencer de zéro. En effet, vous disposez d’un panel de connaissances et de compétences que vous avez gagnés et développer tout au long de votre carrière et les recruteurs en face sont conscients de cette vérité. Il fait savoir que développer des compétences similaires chez un jeune embauché nécessite un investissement matériel énorme de la part de l’employeur.

En outre, contrairement aux jeunes diplômés de 23 et 24 ans qui n’ont pas encore établi leur projet professionnel et n’apporte pas assez de stabilité à l’entreprise, vous êtes quelqu’un de mature, qui durant toute sa carrière est passé par un processus qui lui a permis une prise de conscience de ses besoins, de ses capacités et des choses qu’il peut ou ne peut pas faire, et cette maturité est très appréciée par les entreprises.

Une grande motivation

L’expérience des recruteurs a démontré que les séniors à partir de 50 ans disposent d’une motivation sans failles. En effet, les candidats à la reconversion professionnelle savent qu’ils ont en face d’eux des jeunes diplômés dynamiques qui ont peut-être plus de connaissances dans ce nouveau domaine, et c’est la raison pour laquelle les seniors ont tendance à doubler d’efforts et font preuve d’une grande motivation et détermination afin de se démontrer.

La sécurité financière

À 50 ans vous êtes probablement propriétaire de votre logement et vous n’avez plus d’enfant à charge. Vous disposez donc d’une grande liberté grâce à la sécurité financière que vous avez établi au long de votre carrière, une sécurité que les jeunes diplômés n’ont pas. 

Tandis qu’un jeune diplômé va éviter de prendre des risques et va opter pour des choix sûrs et de facilité vous avez la liberté de suivre vos envies et de mettre votre épanouissement personnel en priorité. Vous pouvez opter pour des métiers improbables que vous n’aurez pas forcément faits il y a 20 ans et qui sont aujourd’hui très demandés comme par exemple chauffeur VTC. 

En outre, d’après une enquête de L’Express 50 000 anciens employeur de 50 ans et plus créent leur propre entreprise chaque année. Grâce donc à votre stabilité financière, la création d’entreprise peut être votre prochain projet professionnel et la reconversion professionnelle vous offre l’opportunité d’aborder des métiers qui vous sont inconnus.

formation en ligne reconversion professionnelle 50 ans

Les risques d’une reconversion professionnelle quand on a 50 ans

Bien que comme nous venons de voir la reconversion professionnelle peut être un choix de carrière attirant à 50 ans, ce choix n’est pas dépourvu de risque. 

  • Une embauche difficile : Il est possible de tomber sur des recruteurs qui ont des vieilles mentalités et qui ne sont pas du tout enclins à embaucher des seniors. 
  • Un risque financier : bien que comme nous l’avons dit, votre âge vous offre une stabilité financière, le choix de reconversion peut constituer un risque pour vous. Si votre choix de nouvelle carrière ne s’avère pas fructueux vous aurez perdu votre ancienne rémunération et ceci va sûrement impacter votre situation financière. De même si vous avez pris la décision d’investir dans votre nouveau projet vous pouvez impacter votre pension de retraite.
  • Perdre son emploi : Changer de métier signifie aussi la perte de votre ancien emploi vous devez prendre en considération ce risque important. 

Se reconvertir à 50 ans est un pari sur vous-même et sur vos capacités et comme dans tout pari, plus le risque augmente plus le gain potentiel est élevé. Êtes-vous prêt à parier sur vous-même? 

Comment financer votre formation professionnelle 

Pour réaliser votre formation professionnelle vous avez à disposition un grand nombre de centres de formation en France qui vous offrent un panel de formations certifiées dans différents domaines de compétence. Des métiers simples comme le travail d’emballage à domicile ou bien des métiers qui nécessitent une formation technique spécifique comme le développement informatique. Vous disposez aussi d’un nombre de dispositifs mis en place par l’État pour financer votre formation :

  • Le compte personnel de formation (CPF) 
  • Le CPF de transition professionnelle (ancien CIF)
  • Le Plan de Développement des Compétences ou PDC
  • L’aide individuelle à la formation (AIF) 
  • L’aide de Retour à l’Emploi Formation (AREF)

En conclusion à 50 ans vous n’êtes plus prisonnier du job que vous détestez, aujourd’hui vous avez les moyens et la possibilité de commencer une nouvelle vie et d’atteindre votre épanouissement professionnel.

Partager :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires :